15 août à St Andrews

Pourquoi j’ai passé mon meilleur WE du 15 août à St-Andrews?

Pour plusieurs raisons que je vais illustrer et détailler plus bas: confort, dépaysement, Golf, et romance (non je déconne).

1-confort:

Si vous avez la chance d’avoir une copine qui bosse dans le tourisme et se fait inviter par le sales & marketing director du Fairmount Hotel de St Andrews en chambre Junior (60m²) pendant 2 nuits avec petit dej inclus et massage du dos en prime c’est pas mal.
D’ailleurs, cet hôtel est simplement parfait pour tout golfeur qui se respecte. Spacieux, confortable, décoré avec des photos de golfeurs partout, avec 2 parcours de golfs magnifiques, vue sur St Andrews, et un spa (massages, sauna, piscine, etc).
Bon pas besoin de vous parler literie, la chaîne est respectée et respectable, le service est impeccable et même lorsque vous rentrez dans la chambre, vous pouvez regarder Sky 1 qui ne diffuse que du golf (un peu mieux que golf+).

Et bien sûr, un immense parking pour garer votre voiture. En parlant de voiture, comme vous partirez probablement avec vos sacs de golfs, catégorie compacte au minimum (109£ pour 4 jours), avec au bout le surclassement avec la fameuse Insignia (full).

Au titre des clubs de golf, si chez Air France c’est gratuit (ayez la carte flying blue golf gratuite), chez Easy Jet, il vous en coûtera 80€ environ AR (facture totale pour deux 413€). Sinon vous pourrez toujours en louer là bas, mais 50£ par partie…

A part le temps d’adaptation pour la conduite à gauche avec le volant à droite, où vous voulez toujours tourner à droite, ça va. Quelques frayeurs mais rien de grave, on s’habitue vite et je ne vois pas comment on peut venir sans voiture.

2-dépaysement

L’Ecosse est connue pour ses paysages tout autant  féeriques que mystiques, et bien vous ne serez pas déçus. L’architecture, les ruines, l’environnement naturel et les paysages côtiers façonnés par le vent sont très impressionnants.

En effet, l’architecture est la première à sauter aux yeux, tout est en pierre sombre mais pas sale, au contraire, tout paraît propre et ordonné. Par ailleurs, l’on voit beaucoup de petit commerces et très peu de centre commerciaux ou zones commerciales.

On sent par ailleurs que les écossais ne sont pas dans le paraître, mais plutôt dans le fonctionnel, le sport,  et les loisirs. D’ailleurs, ce qui n’est pas ancien est simple et fonctionnel, beaucoup de mobiles homes sur la côte, même à St Andrews.

En parlant du peuple, celui-ci est très avenant mais pas inutilement, toutes les personnes que nous avons rencontrées s’intéressaient à nous et se montraient serviables et professionnelles, sans exubérance à l’américaine.

Quant aux paysages, tout est vert comme un magnifique fairway. Et lorsque vous marchez sur cette herbe bien grasse, c’est comme si vous marchiez sur de la mousse.

DSCF6216

Les ruines apportent toute l’histoire qui caractérise cette ville qui fut non seulement la 1ère région catholique de GB, mais également la victime du protestantisme. Pour 8£, vous verrez le Chateau, la Cathédrale, et les tombes dont celle de Tom Morris.

Je conseille la visite du musée de l’université de St Andrews qui fut la première d’écosse pour comprendre la puissance intellectuelle, artistique, culturelle et sportive de ce lieu. (Je vous invite à revoir Chariots de feu).

Les plages aussi sont révélatrices de ce que je disais sur les écossais, naturelles, préservées, et lieux de loisirs, même avec une eau très froide. Et si Seve Ballesteros s’entraînait dans le plage, ici, c’est cricket sur la plage, autre sport national.

DSCF6197

3-Golf:

Dès que vous arrivez à l’aéroport d’Edinburgh, le ton est donné, Whisky et Golf. Puis, comme vous êtes passionné, dès que vous voyez une plage, une pelouse, la mer, vous ne pensez qu’au golf. D’ailleurs, même vus du ciel, vous ne voyez que des parcours.

Et sur la Fife Coastal Road que vous empruntez pour arriver à St Andrews, il y a énormément de golfs et de practices. Sachant que nous séjournions au Fairmount qui en comprenait deux, je n’avais le temps que pour l’Old course en plus.

Mais commençons d’une part, par le parcours du Fairmount qui est le plus beau parcours que j’ai vu de ma vie, même probablement plus que le Old Course. Links à l’écossaise, en mode falaise avec les fameux murets de délimitations.

Bon c’est vrai que notre invitation au Fairmount comprenait 2 green fees (30£ pour 18 trous par personne, vraiment pas cher pour ce niveau), mais nous avons tout de même payé 50£ la voiturette pour aller vite, et 50£ la location de clubs (titleist et S. Cameron!).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En revanche, les ruffs étant bien épais et le vent bien soutenu, nous avons perdu toutes les balles que nous avions achetées en France pour l’occasion, Titleist Pro V1x pour moi, et callaway soft pour ma compagne… Bref, moment exceptionnel quand même.

Le jour suivant, nous sommes allé visiter St Andrews, le musée du Golf qui est très intéressant pour ses originalités du golf, histoire, objets de collections ayant appartenu aux plus grands (Daily, Ballesteros, pour mes préférés), avec bar, et l’Old Course.

En effet, l’Old Course est ouvert le dimanche au public. Vous y voyez des hordes de touristes, d’enfants jouant au ballon, et des chiens. Même les golfeurs vont se faire prendre en photo sur le fameux pont en tenue alors qu’ils ne jouent pas…

DSCF6237

DSCF6225

Nous avons aussi écumé tous les magasins de golf du coin, et rien de bien spécial, si ce n’est quelques souvenirs pas très beaux en plus, du parcours le plus vieux du monde. Sauf le magasin Golf & co qui fabrique encore des putters, clubs et balles à l’ancienne.

D’autre part, pour jouer l’old course, tout le monde m’avait dit que ce serait impossible car trop cher, et parce qu’il fallait être 24 (or je suis 25.8). Donc après discussion avec mes collègues golfeurs à Londres et quelques recherches, j’ai pu trouver les solutions.

D’abord, pour jouer sans être 24, il fallait créer un certificat d’appartenance à une association de golf d’employés avec un handicap moyen.

Ensuite, pour pouvoir prétendre à un green fee, soit il fallait s’y prendre 1 an à l’avance, soit participer à un tirage au sort 48h à l’avance, ce que j’ai fait et j’ai gagné avec ma compagne classée 50… L’avant veille c’est V. Dubuisson qui a gagné apparemment.

IMG_2172

A ce titre, j’ai pu voir toutes ces informations sur l’application gratuite Home of Golf, application officielle de l’Old Course qui est très pratique (résultats et départs tirage au sort, choses à voir et à faire, parcours expliqué en vidéo par un pro, etc…

Et bien j’ai réussi, j’ai bien sûr appelé le matin de ma partie prévue à 12:50 avec ma compagne, et envoyé un mail pour demander si je pouvais toujours jouer si ma compagne ne m’accompagnait pas. Et bien oui, car liste d’attente de 20 personnes…

Après un petit sandwich au club house, je me suis donc présenté au starter qui sans examiner mon nouveau certificat de membre de l’association golfique des employés de ma boîte, nota le handicap moyen inscrit et me donna un sachet pour la partie (175£).

Et là je rencontrais mes partenaires de jeu, tous américains, dont un qui avait bénéficié du retrait de ma compagne, et qui s’était présenté au club house à 4:20 du matin, pour faire la queue à la suite de 20 autres qui attendaient depuis minuit…

Et l’attente du départ, en discutant avec les cadets super sympas qui même si vous ne les avez pas embauchés, discutent avec vous pour vous donner des tips, du genre toujours laisser son chariot à droite car les départs suivants sont généralement là bas.

Et là vient le départ, avec le public, les cadets, les joueurs des parties suivantes, la pression, la tremblote, le cadet d’un des joueurs de votre partie qui vous dit de sous clubber, et là, la balle qui finit par partir, pour finir au par au premier trou.

Le fairway est tellement ras et parfait, que si vous ne faites pas vos divots après la balle, vous n’en lèverez aucune. Quant aux greens, ils sont tous plus alambiqués les uns que les autres, j’y ai explosé ma moyenne pour scorer un tout de même honorable +30.

Le parcours est superbe, mais pas aussi impressionnant que le Hittocks de Fairmount. Vous voyez un peu la mer, mais pas en mode falaise. Et vous êtes tellement pressés par les commissaires de parcours, que vous devez jouer vite, très vite.

Vous avez l’impression de jouer l’histoire, et les fameux coups vus à la télé dans les trous dits « signature » avec le R&A en fond par exemple, en plus avec les badauds, présents à quasiment tous les trous, c’est très impressionnant.

DSCF6396

Le cadet d’ailleurs vaut vraiment le coup. Je ne savais pas que c’était accessible, sinon j’en aurais pris un. Ils connaissent tous les greens, ruffs, etc, et l’américain ayant joué avec moi n’a quasiment pas raté un seul putt grâce aux indications données. (60£)

IMG_1901

Arrivés au 18e, je demande au cadet de l’américain si nous sommes couverts en cas de pare brise pété car j’ai bien peur de mon fade naturel. Il me répond que comme le parcours était là avant les voiture, la jurisprudence nous donne raison. Génial!

DSCF6377

Et l’américain classé 18 qui putt pour birdie au 18e trou et qui se fait applaudir par tout le public, parfait pour clore ce parcours mythique!

4 réflexions sur “15 août à St Andrews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s