Compilation B2B des meilleurs livres d’instruction!

Après avoir regardé à peu près tous les films de Golf, je me suis dit que je me devais probablement de lire les livres dont ils furent inspirés pour avoir une approche plus exhaustive et moins superficielle ou romancée de l’approche philosophique des auteurs.

Bref, donc cet article sera constamment réactualisé au fur et à mesure de mes lectures, la plupart ayant été conseillées par mon coach Jean-Paul Oudin, par ordre chronologique de mes lectures:

1-Golf, par Percy Boomer

img_3429

Ce fut donc mon premier livre de Golf et quelle révélation! J’ai dû le trouver dans un des articles Golf Magazine ou Golf Digest et depuis tout a évolué dans mon swing et dans mon approche du parcours.

Pourquoi ce livre est intéressant? Parce qu’il a été rédigé par un prof ayant enseigné une quarantaine d’années en France, avec des concepts novateurs comme la mémoire musculaire, avec un vocabulaire percutant pour tout golfeur, en 1942.

Pour qui? Pour les débutants, les amateurs, les pros, mais surtout les professeurs. Les professeurs car il prend en considération la personnalité de chacun pour adapter sa pédagogie, ce que certains profs ne veulent pas essayer.

Qu’ai-je donc retenu de ce livre?

-La mémoire musculaire, où seul la répétition du mouvement me permettra d’être plus relâché et faire le meilleur swing au fil du temps. Autrement dit, plus je travaillerai sur un plan de swing, plus il deviendra naturel, et plus je pourrais le faire sans effort.

-L’image du tonneau: ici, Percy nous invite à nous imaginer/imager le bas du corps à l’intérieur d’un tonneau où nous pouvons simplement opérer une rotation de droite à gauche (pour les droitiers biensûr).

-L’actif et le passif: En effet, si le bas du corps est actif, le haut du corps est passif. Donc relâcher bien le haut et tout faire avec le bas. Plus facile à dire qu’à faire surtout aujourd’hui où l’on voit chez les joueurs modernes, un bas très fixe! Regardez les anciens!

img_3430

-Une anecdote qu’il raconte, car son livre n’est constitué quasiment que d’histoires de ses élèves au golf de Saint-Cloud, d’un joueur qui jouait sans balle car celui-ci était stressé et ne swinguait plus correctement dès qu’une balle se trouvait devant lui.

C’est drôle d’imaginer un mec jouer sans balle mais on comprend bien que le but n’est pas forcément la balle, mais tout le reste autour, la marche, le swing, et le parcours. Mais pour Percy, surtout le Swing, ce qui diffère du livre suivant.

-« Je putt comme je drive »: En l’espèce, il faudrait avoir la même démarche peu importe l’instrument, ce qui nous pousse à vouloir aller vers la cible. Comme Jack Nicklaus qui au putt fait une toute petite montée pour allonger vers la cible (accélération après balle).

2-Golf in the Kingdom, Michael Murphy

img_3432

Premier livre conseillé par mon coach, je l’ai forcément lu avec assiduité et ouverture. En effet, ce n’est pas un livre de Golf tel que nous pourrions l’imaginer, avec un vieux professeur qui partagera ses convictions.

Il s’agit plutôt de l’histoire de deux hommes, Shivas Irons, et Michael Murphy, qui se rencontrent en Ecosse, décor propice à parler du jeu, en l’abordant à travers tous les aspects de l’homme et de sa spiritualité.

Et bien plus, ce sera la force de l’esprit qui guidera ces deux personnages pour explorer une approche golfique dématérialisée, dématérialiste, en dehors de toute considération mécanique qui n’a pas grand intérêt une fois comprise.

Une fois comprise vous me direz, mais comment auparavant, sans nos outils technologiques, nos anciens ont-ils pu comprendre ou reproduire un swing à presque 200km/h si ce n’est par la volonté de l’esprit plus orientée cible que swing?

Bref, vous trouverez des personnages très érudits, surtout Chivas Irons qui a étudié tous les aspects du jeu, la couleur de la balle, le trou, le parcours, la marche, selon tous les angles philosophiques possible.

Ce que j’en retiens POUR L’INSTANT réside en 3 éléments (chaque jour je pense à un nouvel élément en pensant à ce livre):

-La marche est importante dans le jeu, il faut prendre le temps d’admirer le parcours, sa nature, ses arbres, ses feuilles, sa saison, etc. Cela m’a depuis permis de rester calme durant un parcours après un mauvais départ.

-Le Jeu est si apprécié car il parle à la nature humaine qui cherche toujours à effectuer une « Journey », ou un parcours, dans un esprit de conquête permanent. Aller d’un point A à un point B, semé d’embûches, à l’instar de notre vie!

-La visualisation de la balle peu faire l’objet d’un exercice de concentration. Apprenez chez vous en regardant une balle de golf, à chasser les pensées parasites qui se présentent pour vous efforcer à vous concentrer en adressant la balle sur parcours.

Bref, c’est un livre qu’il faut lire et relire, la dernière partie regroupant tous les enseignements de Chivas. Mais ce livre va plus loin que Percy (qui s’arrête au Swing), pour explorer tout le reste de ce voyage que constitue une partie de golf.

img_3433

3-Grip it and Rip it, John Daly

faimg_3423

Bon là c’est vrai qu’il s’agit un peu de l’achat Fan. Pourquoi suis-je fan de John Daly? Probablement parce qu’il n’est pas conventionnel (alors que je le suis), et qu’il a ce don sans avoir pris de cours (alors que j’en ai pris plein). Bref, admiratif.

Quoi qu’il en soit, n’allez pas me dire que ce mec qui sortait de nulle part (relatif car il avait obtenu une bourse universitaire pour son swing), et qui a gagné un PGA en 1991 et le British Open en 1995 ne vous fascine pas non plus?

Bref, il a écrit un bouquin entre 2 gros contrats de sponsor avec Wilson et Reebok (remarquez les « pump ») avec un auteur et on comprend bien mieux d’où vient ce swing, ou plutôt cet overswing.

La première chose que l’on apprend est qu’il a appris à swinger avec les clubs de son père à 6 ans. Rappelez vous comment vous étiez à 6 ans, avec un drive d’homme. CEla donne forcément un overswing.

Et du coup on apprend à accélérer pas en haut du downswing, mais en bas, après la balle, en utilisant la force d’inertie du club qui redescend, de loin, très loin!

Et qu’apprend-t-on d’autre alors?

-Visualisez la cible et pas tout le reste, on s’en fout des bunkers, on s’en fout des fairways étroits, on prépare son mental pour atteindre la cible. A l’Américaine, on est positif et on visualise son objectif.

-On backswing le plus possible en longeant le sol et on remonte ensuite. Cela permet de tourner autour de son corps.

-On se détend avec une routine! John Daly fait toujours un mini « waggle » avec ses mains 3 fois de suite avant de backswinger pour se détendre et se concentrer. Cela permet de chasser les pensées polluantes et d’être le plus détendu possible.

img_3424-1

-Grip fort: on ferme beaucoup la main droite sur le manche et l’on recouvre avec la main droite. Grip fort ne signifie cependant pas que l’on doit serrer trop fort, c’est simplement un positionnement des mains.

-Taper la balle bas et loin, en gros, le divot après la balle et pas de gratte avant. Cela change tout et c’est l’image que l’on doit avoir. BAS LOIN!

-Pour le long jeu, il donne un excellent moyen d’éviter le fameux slide plutôt que la rotation pure du corps au downswing, à savoir replanter son talon gauche sur le sol. Il faut bien entendu l’avoir laissé se lever au backswing!

-Il continue sur le dowswing en précisant que l’on ne doit pas juste effectuer la rotation pour produire la puissance, mais l’on doit également utiliser les bras et les mais pour donner un dernier kick!

Livre pas encore terminé sur le petit jeu et le putting… TBC (to be continued)

4-Quantum Golf, Kjell Enhager

Fait un peu penser au début au film Seven days in Utopia, avec le joueur qui part dans un bled paumé pour rencontrer un prof incroyable.

img_3437

J’ai fini ce livre un matin  avant d’aller à une compétition, et j’ai réalisé un beau score où j’ai gagné 2 points et demi de handicap. Bref, je ne peux que recommander fortement. Mais ce livre n’est pas fait pour le débutant selon moi car il faut maîtriser les bases.

En effet, ce livre sorti en 1992 nous explique comment passer d’une approche du golf classique (décomposition du swing), à une approche du golf dite Quantum (ensemble non seulement du swing, mais également du jeu).

Et pour développer une telle approche (car cela se travaille sur le moyen terme), il faut simplement comprendre 5 éléments:

1-Frame of mind: nous devons arrêter de penser classique (donc penser à sa main, à sa rotation, à ses poignets, à sa montée, etc), et penser swing une fois que nous avons les bases. Comme le danseur qui ne pense plus au pas, mais à la musique, au rythme.

2-Q Swing: il faut être superfluide, donc on inspire à la montée en pensant « super », et on expire à la descente en pendant « fluide ». C’est tout. Cela vous aidera à faire abstraction de tout le reste.

3-Q Point: finir son swing correctement jusqu’au bout, pauser, et mentalement se familiariser avec ce que l’on ressent, le dos d’une certaine manière, la position des épaules, mains etc. Ressentir ce qu’est un bon finish.

4-Q Vision: prendre l’endroit où l’on aimerait envoyer la balle, et enlever 20%, ce qui permettra de swinger plus tranquillement. Et on se repositionne pour taper la balle en faisant abstraction de tout, et on pense juste « super » « fluide ».

Notre cerveau s’occupe de comprendre seul où l’on veut envoyer la balle et ne se crispe pas par stress.

5-Q Feeling: on imagine, ressent et entend le bruit que la balle fera. Pour un putt par exemple, on imagine la ligne et on imagine même le bruit de la balle dans le trou. Tout ceci contribuant à fournir à notre cerveau les éléments qu’il utilisera sans que l’on y pense.

Ce que j’en ai retenu réside en 3 éléments:

-Le golf Quantum aborde les « 70% entre les oreilles » dont parlait Ben Hogan pour laisser place à la force de notre esprit et de notre volonté pour nous mener là où nous le souhaitons, en prenant du plaisir et sans faire violence à notre propre nature.

-Le plus important est de penser « super » « fluide », ce qui libère nos muscles pour laisser notre cerveau sympatrique faire le reste.

-Nous devons donner tous les éléments à notre cerveau pour effectuer le swing vers le bon endroit (direction, emplacement, météo etc), pour que nous n’ayons pas besoin d’y penser durant le swing. Donc on donne avant de se placer devant la balle et ensuite on oublie.

Et cela fonctionne vraiment.

 

5-The Search for the Perfect Swing, Alastair Cochran & John Stobbs

A venir…

img_3434

6-Your Best Golf, Tommy Armour

A venir…

img_3435

7-Getting Up and Down, Tom Watson

A venir…

img_3436

8-Little Red Book, Harvey Penick

A venir…

img_3441

9-Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc, E. Herrigel

A venir…

img_3439

10-L’erreur de Descartes, Antiono Damasion

A venir…

img_3440

11-Trump: The best golf advice I ever received, Donald J. Trump

To come…

12-Ben Hogan 5 lessons, Ben Hogan

16998751_390225284684822_5657057622007893980_n

Instead of telling you why a door opens, Ben Hogan will explain you how you should open, and what cause will open it, in extent, turning the doorknob. That’s what he’ll do in golf. 5 lessons for you to swing, all of it ingeniously illustrated.

Ben Hogan’s promise is that you’ll become scratch with his book, from Driver to putting. However, it is actually from driver to long irons because nothing is said about chipping and putting. So this is a book for your long swing.

The 5 lessons are actually 4 the grip, the posture, the back swing, downswing, and the 5th would be a summary of all the 4.

-The Grip: interesting to know that it is not the trigger but more the two middle fingers of the right hand that should hold more. Tried but could not do it. I’m still with the index and the thumb…

-The posture is very important as he explains that the right foot should be perpendicular and the left not. This allows us to turn around our body and avoid sliding. Moreover, he shows how we should have our armpits facing down and our knees looking at each other.

-The back swing has a great image of a  huge glass with a hole for your head to stay on your shoulders and the floor to show what your plan should be. Plus the mechanics of your movement starting with your hands, then shoulders, than hips, than legs.

-In the downswing, it will be the opposite, legs first, then hips, shoulders, hands.

All in all, trying to recreate this swing that I admire so much, with a true Research from Ben Hogan for many years, after having lived a severe car accident. Check this out:

 

 

 

 

5 réflexions sur “Compilation B2B des meilleurs livres d’instruction!

  1. This design is wicked! You definitely know how to keep a
    reader entertained. Between your wit and your videos, I was
    almost moved to start my own blog (well, almost…HaHa!) Excellent job.
    I really enjoyed what you had to say, and more than that, how you
    presented it. Too cool!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s